Connect with us

POLITIQUE

Emmanuel Macron annonce Lepen Par Alexandre Lupourvous

Published

on

La jouissance de Hollande-voter Macron,c’est planifier Lepen par Fabrice Aubert

FAIRE DE LA POLITIQUE, C’EST PENSER : Au lendemain d’une élection dont la campagne fut formidable et le résultat décevant, il ne faut pas « réagir » et « sur réagir » comme nous le commande les médias et les personnes bien en cour, mais il nous faut penser. Ne pas penser, c’est aller dans le sens de ceux qui nous gouvernent et nous tiennent de ce fait en laisse. Construire une pensée est plus difficile, hasardeux, complexe, déstabilisateur, car éloignée des certitudes et des réflexes, mais c’est se rapprocher de la politique, car faire de la politique c’est penser. La Révolution de 1789, n’aurait jamais eu lieu et n’aurait jamais été aussi loin, sans le recours de la pensée, celles des « philosophes des lumières », celles de « l’Encyclopédie ». L’émancipation passe par « la pensée de soi et d’autrui », dans la construction d’un imaginaire collectif de portée universelle, c’est-à-dire pouvant être reconnu, compris et adopté par tous les êtres humains semblables. C’est à ce niveau de pensée qui nous faut nous hisser collectivement.

LE CHATEAU EST PRESERVE : la révolte des paysans de notre temps, des serfs Macronisés et ubérisés, exigeant une refondation de la République, par la VIème République, a été stoppée. Pourtant la révolte grondait et était organisée de manière Révolutionnaire (La « Révolution Citoyenne »). L’espoir de retrouver le chemin des « jours heureux » animait les militants de manière enthousiasmante. Et les brèches du château étaient nombreuses (Crises sociales, écologiques, financières, économiques, politiques) à quoi s’ajoutaient les casseroles du royaume, qui touchaient les dominants. Pourtant le système a trouvé les moyens de « sauver le château » et la cour qui y vit dedans. Comprendre les raisons de cette situation est important avant que de se projeter dans l’avenir du « Que faire ? », chère à Lénine…

UNE ELECTION MACHIAVELIQUE : Machiavel est Italien, et fut conseiller du prince, mais ces préceptes sont désormais enseignés, à « science po », ce qui permet à cette école de produire des techniciens du « billard à trois bandes ». Il s’agit dans ce jeu de se servir des autres pour atteindre son objectif et avouons-le, dans cet exercice, Hollande est redoutable.
1] La Jouissance de Hollande : Au vu des résultats du premier tour, Hollande a réussi ;
• A éliminer la Droite voire contribuer à la détruire pour un certain temps, au vu des affaires…
• Contenir la progression de la « France Insoumise » qui n’accède pas au deuxième tour,
• Contribuer à finir d’achever le Parti Socialiste, dont l’implosion est prochaine,
• Maintenir l’extrême droite au niveau nécessaire pour jouer son rôle « d’épouvantail à moineaux » …
• Faire gagner son poulain, celui qu’il a lancé, volontairement dans la campagne Présidentielle, sachant qu’il avait de fortes chances de ne pas pouvoir se représenter. Non Macron ne s’est pas présenté seul, il a été envoyé en mission par Hollande. Tout était donc planifié.
Hollande a dû boire du champagne en regardant les résultats, car il fait, de manière machiavélique, carton plein…et le coup du billard à 3 bandes a parfaitement marché.

2] La jouissance des marchés : Ce lundi matin la bourse de paris après deux heures de cotation voyaient les valeurs progresser de plus de 3 % pariant sur une victoire facile de Macron.

Déjà en 1848 : Après la révolution de 1848 qui obtient la destitution de Louis-Philippe et la mise en place de la République, Karl Marx observateur de l’événement relate celui-ci dans un ouvrage important au titre évocateur : « Les luttes de classes en France » : « lorsque le banquier libéral Lafitte conduisit en triomphe son compère le duc d’Orléans à l’Hôtel de ville [1] , il laissa échapper ces mots : « Maintenant, le règne des banquiers va commencer. » Laffitte venait de trahir le secret de la révolution.
Ce n’est pas la bourgeoisie française qui régnait sous Louis-Philippe, mais une fraction de celle-ci : banquiers, rois de la Bourse, rois des chemins de fer, propriétaires de mines de charbon et de fer, propriétaires de forêts et la partie de la propriété foncière ralliée à eux, ce que l’on appelle l’aristocratie financière. Installée sur le trône, elle dictait les lois aux Chambres, distribuait les charges publiques, depuis les ministères jusqu’aux bureaux de tabac. ». Macron est le digne continuateur de cette histoire.

3] La jouissance des Médias : Rappelons ici que 9 milliardaires dominent la quasi-totalité de la presse écrite et audiovisuelle : « Si Macron a gagné dimanche, c’est parce que neuf milliardaires contrôlent la presse française, que Macron est leur candidat et que ces rapaces décident à notre place » . Sur ordre des propriétaires en harmonie avec l’Elysée, la campagne médiatique fut lancée de manière éhontée…en faveur du jeu machiavélique. Si l’on prend les données officielles du CSA sur la période démarrant au 1er Février :
• Mélenchon a cumulé 160 h d’antenne
• Le Pen a cumulé 229 h d’antenne
• Macron a cumulé 234 h d’antenne
• Benoit Hamon a cumulé 256 h
• Fillon a cumulé 301 h d’antenne
On mesure ici à quel point se joue la différence, car dans le même temps, la bataille de l’affichage et de la diffusion de tracts, vu la force militante des insoumis, nous l’avons gagné… pour un résultat effectif moindre, ce qui explique la bataille stratégique menée pour contourner les médias officiels (You tube).

L’ATTENTAT DE DERNIERE MINUTE : l’attentat de jeudi soir est là aussi « bien tombé », juste ce qu’il faut pour passer de la « réflexion politique » au « vote pulsionnel ». C’est ainsi que Slate écrit le 21 Avril : « L’élection présidentielle s’est achevée jeudi 20 au soir avec la mort d’un policier sur les Champs-Élysées. Le terrorisme est un confort macabre. On le retrouve et, avec lui, ses mots et ses postures, son goût de sang et de peur et de déjà-vu. On s’y contemple alors et l’on cesse de se penser, nous sommes chez nous, dans le pays du deuil, et la politique s’enfuit devant cette évidence ».
C’est précisément écrit, qu’il faut « cesser de se penser », c’est-à-dire cesser de se projeter dans un « avenir en commun ». D’où la conclusion que la « politique s’enfuit devant cette évidence » et qu’il n’y a plus que des « choix de deuils », or le deuil, n’est pas une période de réflexion, mais de « sentiments exacerbés »… jusqu’à y compris « porter le deuil » des « conquis sociaux » qui dans le capitalisme ne sont jamais définitivement acquis, car au nom de la concurrence de la compétitivité, flexibilité, mobilité… « bla.bla…bla.bla », il faut… s’adapter. La pulsion se substitue alors à la réflexion.
L’attentat, c’était l’événement qu’il fallait, comme le 11 septembre, permit de justifier les politiques de Bush, celui-ci va permettre de mettre fin au doute. Fondement de la réflexion, base de la Politique. Ce qui a sans doute eu comme effet de produire les éléments suivants :
• Une remontée du vote F.N d’électeurs persuadés par l’événement, que la priorité, n’est pas l’emploi, la sécurité sociale universelle et la Sixième République, mais la guerre à « l’Islamisme radical », alors que les jours précédents, le vote FN tendait à baisser.
• La peur du 21 avril : Certains électeurs socialistes de Macron et Hamon, tentés par le vote Mélenchon, comprirent que l’événement allait faire remonter Le Pen et devant le risque se décidèrent en définitive pour Macron. C’est donc par peur panique d’un nouveau 21 avril que des voix ont manqué.
• Les ambiguïtés de la Direction du PCF : La position des dirigeants du PCF a joué une fois de plus l’arlésienne les décrédibilisant à jamais. On ne peut jouer en permanence sur deux tableaux (Hamon-Mélenchon), sans s’investir vraiment dans la campagne présidentielle, et après faire semblant d’avoir soutenu pour enfin négocier les postes de députés à l’Assemblée nationale, vu le niveau catastrophique de la situation.
A quoi tiennent les victoires construites et planifiées qui se transforment en défaite, d’un grain de sable qui enraye la mécanique. A Waterloo, la bataille s’annonçait victorieuse pour Napoléon, et se transforma en défaite, du fait du retard de 10 minutes d’un corps d’armée qui devait surgir…

DEJA EN 1969 : La sociale démocratie rampante nous avait fait le coup en 1969 en présentant pour la deuxième fois Gaston Deferre pour empêcher le vote communiste (Duclos) d’accéder au second tour, suite à la démission de De Gaulle.
Alors il faut regarder les résultats de l’époque :
• Pompidou 44 %
• Alain Poher 23,31 %
• Duclos 21,2 %
• Defferre 5,01 %
Le parti communiste devant le « non choix » offert aux électeurs (Pompidou-Poher) avait déclaré : « C’est voter bonnet blanc ou blanc bonnet ».

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

EDITO

ATV…un huitième redressement judiciaire ! Par Paul Véyatif

Published

on

By

Rédaction du Naïf: Des combines qui n’en finissent pas dans ce monde de la télévision ou les mêmes qui sabotent reviennent chaque fois. Mardi prochain est appelé à la barre du Tribunal de Commerce de Fort-de-France l’affaire de notre chaîne locale bien aimée ATV. Pour la 8ème fois consécutive ATV est encore une nouvelle fois en redressement judiciaire !!! Le milliardaire Suisse ou Luxembourgeois on sait plus… Monsieur Jean-Michel HEGESIPPE actuel propriétaire d’ATV ne veux plus ou ne peux plus payer les factures…

Cette fois c’est la société SMART CONSULTING un cabinet Parisien avec son Président Monsieur Bernard CHAUSSEGROS homme d’affaire, homme politique candidat à l’investiture UMP et ancien Président débouté d’Euro Media France souhaite acquérir aujourd’hui l’entreprise ATV avec comme ticket d’accès Gilles CAMOUILLY ancien directeur d’antenne des programmes de France Ô et surtout ancien consultant de la chaîne de télévision Guadeloupéenne GTV aujourd’hui disparu.Quand on connait l’audience et les résultats de Gilles CAMOUILLY à France Ô ses dernières années qui pourtant gérait un budget de 30 Millions d’euros par an n’est pas arrivé à faire décoller l’audience de la chaîne qui est proche du Zéro absolu on se pose la question de la qualité de ses bons conseils et de sa capacité à gérer ATV ? Soit ! Et 1 et 2 et 3 Zéro…

Aujourd’hui Gilles CAMOUILLY  est porteur d’une carte de visite marquée d’un licenciement (Royal) de France Ô, doublée du rôle d’ancien consultant donneur de bons conseils à la chaîne GTV qui a néanmoins fait faillite un an après ses bons conseils. Il se positionne donc avec « ses bonnes idées » comme repreneur d’ATV mais sans reprendre les 16 journalistes qui produisent chaque jour l’information et les émissions locales de la chaîne !!! C’est dire que nous sommes loin « des feux de l’amour » entre ATV et l’agence WIPA qui emploi les journalistes…Accompagné de l’autre venu du froid Bernard CHAUSSEGROS ancien président d’Euro Media France, l’opinion publique  se demande comment feront-ils pour résorber les dettes d’ATV, surtout que dans les derniers comptes d’Euro Media France, leader des prestations audiovisuelles, qui était présidé par Bernard CHAUSSEGROS, pointent en effet un lourd passif de 100 000 000 € !!!

UN ENFUMAGE DE LA REDACTION !

ATV accuse une dette de plusieurs millions d’euros dont plus de 600 000 euros de factures impayés à l’agence WIPA Qui va payer ? Quelle entourloupe se met en place? Par le passé, Gilles Camouilly à son arrivé à France Ô a repositionné la ligne éditoriale de la chaîne et a entrepris ensuite un véritable nettoyage des dites « écuries d’Augias » et certaines collaborations surprenantes ont pris fin, dont le départ d’Eddy Murté. Autant dire que les journalistes d’ATV en stand by actuellement ne doivent pas bien dormir. Un nouvel enfumage se pointe et certaines en douce  quitte le navire. Cela sonne un peu comme la fin de la rédaction d’ATV, ou bien c’est peux être tout simplement un tour de passe-passe pour ne pas payer certaines factures, WIPA oui mais Woui Pa payé !!! Il y a de quoi se poser des questions quand on apprend que l’avocate de Monsieur Jean-Michel HEGESIPPE n’est qu’autre que Maître CAMOUILLY la sœur de Gilles CAMOUILLY !!! Que vont décider les juges ? Affaire à suivre mardi prochain….

Sources

France Ô, la chaîne à 0 téléspectateur/http://www.lepoint.fr/medias/france-o-la-chaine-a-0-telespectateur-30-10-2014-1877001_260.php

France Ô, un amer cocktail/http://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2014/12/12/france-o-un-amer-cocktail_4539881_1655027.html

France Ô se separe d’Eddy Murté/http://www.fxgpariscaraibe.com/article-eddy-murte-demissionne-de-france-o-80531259.html

Avignon : la société de Bernard Chaussegros perd de l’argent/http://www.midilibre.fr/2013/06/08/avignon-la-societe-de-bernard-chaussegros-perd-de-l-argent,712794.

 

Continue Reading

POLITIQUE

Alfred Marie-Jeanne sabote le transport TCSP  Par Jean-Marc  Fortuné

Published

on

By

Rédaction du Naïf : Président de Martinique Transport au conseil d’administration du 22 janvier 2018, il le dit entre les lignes. Le pauvre Louis Boutrin s’est ridiculisé en annonçant une ouverture de ce qui est devenu le monstre du Lochness kréol

LE DISCOURS DU SABOTAGE

« Je dois tout d’abord vous rappeler un certain nombre d’éléments qui sont prépondérants dans la décision que nous devons prendre sur ce dossier aujourd’hui. En ma qualité de Président de Région, j’ai toujours voté le budget primitif de la collectivité en décembre de l’année précédente.Pour l’exercice 2018, je n’ai pu le faire jusqu’à ce jour. Je vais le proposer au début d’avril 2018. La raison est simple, c’est que nous nous trouvons dans l’incapacité de l’équilibrer à cause d’un manque important de recettes et notamment la diminution des dotations de l’Etat, le transfert d’une partie du produit de notre fiscalité vers Martinique Transport et maintien des taux de fiscalité en l’état.

Je tiens à rappeler aussi que le projet de loi de finances 2018 a contraint les collectivités d’une certaine taille à prendre des mesures de mise en conformité de leur situation financière et comptable. En conséquence, augmenter la participation de la collectivité territoriale de Martinique au budget de Martinique Transport de 43 M€ à 70 M€, je préfère vous l’annoncer tout de suite : cela n’est pas possible ! A ce titre, il faudrait que chaque EPCI, représentée ici par leur président et par ailleurs, vice-président de Martinique Transport, prenne l’engagement d’augmenter leur contribution au budget de l’établissement pour l’exercice 2018.

A ma demande, des réunions de travail préparatoires sur la mise en service du TCSP et en prévision de notre séance du Conseil d’administration de ce jour ont été tenues les 11 et 12 janvier 2018. Une offre de service et une nouvelle grille tarifaire s’approchant des augmentations qui étaient censées être commandées par la CACEM en 2015 et 2017 lui ont été proposées. Ces informations vous ont été transmises pour examen aujourd’hui.

Parallèlement, des éléments d’explication quant au coût présenté pour la marche à blanc ont tenté d’être obtenus. Des questions précises ont été formulées par écrit à l’attention du délégataire et singulièrement de la CFTU. Sans grand succès. En retour, la réponse de la CFTU nous a transmis une nouvelle proposition et très peu de justificatifs ont été remis et il semble que pour tenter de comprendre les coûts annoncés, nous tournions en rond. Nous sommes toujours dans l’opacité. Suite à la marche à blanc, le délégataire annonçait un coût d’exploitation annuel de l’ordre de 13,5 M€ et un déficit de 12,78 M€.

Sur la base de l’offre de service travaillée et la nouvelle grille tarifaire, ce coût d’exploitation oscille maintenant entre 14 et 15 M€, et le déficit d’exploitation varie entre 13 et 14 M€. Les recettes sont plus que minorées, et ne tiennent pas compte du rabattement des passagers conduits par les taxis collectifs aux différents pôles d’échange. Ces charges étaient déjà insupportables pour Martinique Transport sur la base des coûts et du déficit de la marche à blanc, elles le sont encore moins avec la proposition technique et financière de la CFTU, avec des recettes minimalistes mais des dépenses bien maximisées. A titre d’exemple, ce ne sont pas moins de 104 personnels qui devaient être embauchés pour le fonctionnement des 2 lignes du TCSP suite à la marche à blanc. La nouvelle offre propose 14 recrutements supplémentaires, soit 10 chauffeurs et 4 électromécaniciens (on en est maintenant à 1 électromécanicien par bus !), c’est-à-dire 118 personnes que l’on devrait embaucher pour exploiter commercialement le TCSP.

Messieurs les Présidents de la CACEM, de l’Espace Sud et de Cap Nord, j’attends particulièrement vos positions sur ce dossier et vos propositions financières qui serviront à bâtir le budget primitif de Martinique Transport que nous devrons examiner au mois de mars prochain, pour respecter les statuts et qui devront s’inscrire dans la durée. En l’état, en ma qualité de Président de Martinique Transport, je refuse d’accepter ces offres. Fort-de-France le 22 janvier 2018 »

NDLR : Ce projet commencé par sa volonté mais inachevé et finalement mis en place par Serge Letchimy le rend fou. Pauvre Martinique .Heureusement que nous ne sommes pas un Pays indépendant avec à la tête un fou pareil.

 

 

Continue Reading

EDITO

L’assassin Coulibaly est la référence de Raphaël Confiant par Ti-kourilet

Published

on

By

Rédaction. TIKREOLKOURILET : Face d’ananas Raphaël Confiant disait dans montraykréol: « Il est vrai qu’il y a un an et demi, CHAUVET était déjà allé porté plainte à la police française, qu’il qualifie régulièrement de « colonialiste » sur les ondes d’une télé-poubelle locale, contre Raphaël CONFIANT au motif que ce dernier l’aurait « menacé de mort » !!! CONFIANT avait été traîné au commissariat de Fort-de-France où on lui avait pris photo de face et de profil, empreintes digitales et empreintes ADN en lui déclarant que s’il arrivait la moindre chose à CHAUVET, il serait le premier suspect. » Camille Chauvet avait porté plainte contre cette pompe à merde qu’est Raphaël Confiant qui menaçait de le « coulibaliser ». Coulibaly , c’est le nom du terroriste, assassin de la policière martiniquaise. Aujourd’hui, c’est le pseudo vertical aux mains pas encore lavées dans cette Parrot, Alfred Marie Jeanne qui fait intervenir la police française, qu’il qualifie régulièrement de « colonialiste » dans sa radio RLDM contre des salariés de la CTM. Ces travailleurs dénoncent un élu Louis Boutrin qui perd toutes mesures. C’est dans ce contexte que BNA, député maire de Sainte-Marie victimes d’insultes et menacé décide symboliquement de mettre dans un charnier  le ptit père Alfred et ses courtisans. Ce Confiant dans son blog MontrayChauvet dénonce BNA. Quel toupet !

CHARNIER ET COULIBALISER 

C’est ce même acnéique surpris en sauteur de brebis derrière la distillerie de son grand-père qui menaçait de  « coulibaliser » Camille Chauvet qui hurle contre Brunot Nestor Azérot .Ce dernier dans sa campagne électoral dit  vouloir mettre dans un charnier les insulteurs de la CTM et le premier d’entre eux le p’tit père Alfred.Mettre. Le « charnier », et « coulibaliser » voilà la violence  circulaire dont parlait Frantz Fanon.Vraiment ce stakonoviste de l’écriture obsédé par la notoriété de Chamoiseau fait une fixation sur Camille Chauvet dont lui seul sait pourquoi.En tout cas, c’est bien l’Etat Islamique de « Coulibaly » model de Raphaël Confiant qui a laissé un charnier de 100 corps humains décapités près de Mossoul. Il devrait méditer et freiner sa grasse imbécilité.

Continue Reading

Populaire

Copyright © 2017 La Naïf.