Connect with us

VOYOUCRATIE

FORCE OUVRIERE MARTINIQUE DANS L’OEIL DU CYCLONE

Published

on

Par la Rédaction du Naïf: Les syndicats en règle général dénoncent les patrons qui ne payent pas leurs charges sociales, et sont en 4X4 ou en catamaran , mais quand les syndicats suivent l’exemple des mauvais patrons,cela mobilise des adhérents qui vont rapidement au Naïf et annonce un déplacement au SRPJ .Mais là c’est une autre histoire…
A tous ceux qui criaient lors de la grève de février qu’ils seraient la voix des sans voix , aujourd’hui ils montrent leurs vrais visages par ces faits .
Comment expliquer que le secrétaire de l’Union Départementale FORCE-OUVRIERE de MARTINIQUE, prélèvent des charges sociales sur les secrétaires administratives de l’UD et l’AFOC et ne les reversent pas aux organismes sociaux provoquant la saisie sur compte bancaire par voie d’huissier au profit de la C.G.S.S. 1500 euros et 3441 euros.

Si nous ne sommes pas là en pleine voyoucratie,c’est quoi ?

Dans le même temps IRCOM et ASSEDIC ne sont pas payés .

Ce même Secrétaire Général qui s’est auto- proclamé Président de l’AFOC (Association des Consommateurs) peut se vanter de devoir à ce jour plus de 10 mois de loyers à la société SMHLM 9400euros. Des chèques sans provisions émis par le SG ne sont pas honorés à ce jour le trésorier aura à s’expliquer

Cerise sur le gâteau, comment peut on se permettre avec une trésorerie déficitaire on s’octroie le luxe de louer un catamaran à 1000 euros jour avec les cotisations des adhérents pour le tour des yoles ? Vive la vagabonagerie organisée !!!

Il est étonnant qu’à ce jour avec autant de chèques sans provisions le Secrétaire Général ne soit pas interdit bancaire en son nom propre.

Le torchon vraiment brûle, car la trésorière adjointe crie au feu en adressant un courrier déclarant : « nous sommes déficitaire de 3475 euros et la banque rejette les chèques qui arrivent sans parler des agios importants que cette situation nous coûte » et elle poursuit « nous n’avons pu honorer les mois de loyers de retard aux HLM ».

Une situation qui peut conduire à de gros dégâts, sauf si le Président renvoie l’ascenseur à un syndicat qui l’a aidé à liquider l’affaire de Tivoli. Mais d’autres associations de personnes âgées ou autres regardent .

En vérité, les syndicats qui souvent attaquent le monde patronal font bien pire.Ils dénoncent les patrons qui ne payent pas les chargent sociales et trouvent le moyens de louer des catamarans pour se montrer sur le Tour des yoles en compagnies de charmantes personnes.
C’est sans doute ça la Force Ouvrière , version cocotier.
Mais ça aussi c’est une forme de profitation.
Auteur : Jean Jack LAPORTE

Continue Reading
36 Comments

36 Comments

  1. ACTIF CONSEIL

    30 mai 2013 at 4 h 49 min

    Bravo de dénoncer ces syndicalistes,mais vous n’allez pas au bout de l’info car vous nedonnez pas le nom de ce secrétaire général qui se permet de violer ses engagements de servir.Les adhérents devraient demander sa démission.Voilà un bel exemple ART 74 syndical !!! FO les coquins . Des noms !!!!!

  2. ANGELE JOSEPH

    30 mai 2013 at 4 h 49 min

    je dis à ce secrétaire et président de l’AFOC que les ondes électro-magnétique des relais de la téléphonie mobile loin de me perturber m’ont remis les idées au clair et me permets de confirmer cette article et lui rappelle qu’il a été présenté au congrès de l’UD par un syndicat fantôme avec sa propre soeur auto- proclamé secrétaire du syndicat du Conseil Général à ce jour elle est le seul membre de son bureau puisque les deux autres membres n’ayant participé à aucune assemblée constitutive de ce dit syndicat ont démissionné sur le champ et ce bien avant le congrès je vous laisse le soin d’apprécier de tel comportement

  3. TOUCHE MOI LE ZIZI

    30 mai 2013 at 4 h 49 min

    malheureusement l’immunité existe grâce à son appartenance à un cercle kalikatif Bellemare reste intouchable il n’y a ka voir l’affaire d’harcelement sexuel. son patron le Conseil Général a préféré vite fait de se débarrasser de lui en passant le poison à FO Mais en fait qu’est devenue Odile la très jeune secrétaire. ? toutefois ce que nous produisons est inscrit et sera jugé.

  4. LA REDACTION

    30 mai 2013 at 4 h 49 min

    Trop facile TOUCHE MOI LE ZIZI, vous profitez de l’anonymat pour dire des faits mettant en cause le président du Conseil GénéraL.Ou vous vous presentez directement où nous vous enlevons votre commentaire du site dans un délais de 6 heures.Assumez vos propos.La Rédaction.

  5. la désabusée

    30 mai 2013 at 4 h 50 min

    Il est malheureux de constater que l’attitude de certains responsables syndicaux dessert l’image du syndicaliste martiniquais responsable. Il est vrai que dans notre île, la définition de bénévolat, pour certain, diffère de celui du dictionnaire. Il est temps que les profiteurs rendent des comptes.

  6. la désabusée

    30 mai 2013 at 4 h 50 min

    Encore des déceptions pour les travailleurs, ils misent et les dirigeants jouent. Nous constatons encore une fois que certains dirigeants syndicaux n’ont aucuns scrupules pour abuser de la confiance des travailleurs. Quelle image pour ceux qui s’engagent avec sincérité ? Pour ces magouilleurs, levez vous et hurlez votre colère et votre ras le bol.Travailleurs de FO ne vous laissez pas gruger, vous avez le pouvoir de les mettre hors d’état de nuire, réagissez, demandez des comptes, et surtout chassez les opportunistes

  7. Un membre du bureau de l'ud FO .

    30 mai 2013 at 4 h 50 min

    Bandes de laches et d’aigris, sortez de l’ombre et exprimez- vous à visages découverts.. votre attitude est abjecte . C’est trop facile de s’en prendre à Monsieur BELLEMARE seul. L’ensemble des membres du bureau de UD FO est solidaire de toute décision prise au sein de l’organisation.C’est vrai que la « faiblesse de beaucoup d’hommes est qu’ils ne savent devenir ni une pierre ni un arbre »Camarades! sachez que la vie n’est pas un spectacle.

  8. le scorpion

    30 mai 2013 at 4 h 50 min

    je n’avais pas compris les propos de ce secrétaire de FO lors de son couronnement en 2007 je dis bien couronnement puisqu’il à toujours agit comme un petit roi d’autant qu’il se reconnaissait en Bonaparte,il disait ce jour qu’il fustigeait » les doucineurs les buveurs de lait « et autres qualificatifs je ne pensais qu’il parlait de lui

  9. le scorpion

    30 mai 2013 at 4 h 50 min

    au donneur de leçon membre du bureau qu’il donne l’exemple qu’il ne se cache pas , pour prouver à son petit roi qu’il le soutien ouvertement

  10. coco dlo douce

    30 mai 2013 at 4 h 50 min

    les békés doivent se marrer la Martinique cé ta nou cé pa ta yo le secrétaire général de l’UDFO n’a pas compris que même dans le syndicalisme ‘il y a des échelons à gravir, être projeté à la lumière trop vite cela ébloui ,l’expérience a toujours raison ce sont nos jugements qui se trompent,l’honnêteté ,la loyauté le respect de l’autre sont les vrais valeurs de la vie

  11. desespérée

    30 mai 2013 at 4 h 50 min

    nous sommes plusieurs syndicats en attente de nos cartes dé’jà payées depuis 2008 Mr le Secretaire et Mme sa soeur quand verrons nous la couleurs de ces cartes si attendues ?

  12. foss koutela

    30 mai 2013 at 4 h 50 min

    pour DESESPEREE conseil : emploi la méthode du representant syndical du jardin de Tivoli il a déboullé à l’UD avec son coutelas sommant de lui rendre son argent dans la minute qui suivait la carte bancaire avait fait des miracles alors toi pense surtout à affuter ton coutelas des 2 bords pour ne rater ni le frère ni la soeur

  13. inspecteur colombo

    30 mai 2013 at 4 h 50 min

    au donneur de leçon membre du bureau qui parle » de pierre et d’arbre » il serait bon qu’il se fasse dégrossir de ses aspérités , ne serait-il pas plus judicieux qu’il suggère aux deux représentants FOau CESR de nous faire savoir, sur quels comptes sont versés leurs indemnités qui sont loin d’être négligeablescar ces sommes ne figurent pas au rapport d’activité

  14. BAL MANQUE

    30 mai 2013 at 4 h 51 min

    inspecteur Colombo il faudrait aussi leur demander combien a rapporté ce grand bal qui devait reflouer les caisses de l’UD

  15. grippe H1N1

    30 mai 2013 at 4 h 51 min

    mi débat qu’elle débandade c’est vrai à cause de la grippe H1N1 on ne peut plus avoir les mains sales la famille sera contrainte d’apprendre un autre tour de magie pour continuer à aveugler . Cependant on ne peut pas tromper tout le monde tout le temps.

  16. M. DIALLO

    30 mai 2013 at 4 h 51 min

    Pauvre inspecteur colombo de cabris,les indemnités versées par le CESR, ainsi que celles versées au Pdt du CA de L’IRCOM sont imposables et figurent sur la fiche d’imposition des bénéficiaires qui travaillent dans les différentes commissions du conseil économique et sociale.Salutations syndicalistes

  17. manicou

    30 mai 2013 at 4 h 51 min

    cé pa sa yo dir ou ,yo dir ou si ou versé lagen ta la trou a ké moin gran

  18. joseph

    30 mai 2013 at 4 h 51 min

    à mon ami DIALLO,je te rappelle à nos bons souvenirs,lors du passage de la confédérale chargée des DOM tu lui avais soumis ta problématique,du fait que ces émoluments te projetais dans une autre tranche d’impôt, quel ne fût son étonnement de savoir que ces sommes n’étaient pas reversés à l’UD, sur ce silence radio circulé il y a rien à voir , j’avais rétorqué que tu n’étais pas le seul, sois pas étonner qu’aujourd’hui que se produit l’écho de ce silenceamitié syndicale

  19. un martiniquais responsable MAMADOU

    30 mai 2013 at 4 h 51 min

    Aux membres de bureau des différents syndicats de la MARTINIQUE siégeant dans les conseils d’administration des instances sociales ou autres, il faut arrêter de prendre les MARTINIQUAIS , pour des imbéciles des incompétents et des demeurés,car lorsque vous siégez dans ces instances c’est au nom de vos syndicats respectifs,les sommes perçues dans ces appartiennent à votre syndicat,et ce n’est qu’après que celui-ci vous reverse une contribution, il faut avoir le courage de reconnaître que vous trichez avec les adhérents et leur argent,un peu de DIGNITE, et ne soyez pas des profiteurs

  20. doc

    30 mai 2013 at 4 h 51 min

    test xml 3

  21. désabusée

    30 mai 2013 at 4 h 51 min

    Chers travailleurs martiniquais, n’ignorez pas que les syndicats existent grâce à vous et pour vous, pour la défense de vos droits de salariés. Alors ne laissez pas des dirigeants corrompus vous mener vers la chute. Adhérents de FO vous détenez le pouvoir collectivement, faites vous entendre. Que vos cotisations ne servent à un monarque dilapidateur. Réagissez.Au roi et à sa clique n’oubliez pas l’histoire française …

  22. karine

    30 mai 2013 at 4 h 51 min

    C’est dommage que M. LAPORTE ne porte pas plainte devant les tribunaux après de telles déclarations, avec preuves à l’appui. Qu’est ce que cela cache? Serait-ce encore le fruit d’un déçu ou devrais-je dire d’un « exclu » de FO? ou voire de la Franc-maconnerie?

  23. le dorlice de schoelcher

    30 mai 2013 at 4 h 51 min

    R, Le sans domicile fixe, tantot au Morne Rouge et maintenant à Balata . Veux-tu de quelqes pots de peintures, pour terminer les travaux de renovation de l’appartement de la confédérale? N’es ce pas queque je suis plus gentil que la duchesse qui t’a viré de chez elle!!!!!!!!

  24. Ti chal mako

    30 mai 2013 at 4 h 51 min

    ACT 1.XAVIER grand Lapin ,Grand Maître de la Baise de l’Arche du Clitoris se rapprocha de la Belle – Mare boueuse perdue au fond de la forêt de Balata . Ce vieux miliatnt FO de soixante-seize ans avait un étrange sourire. Il était vêtu d’un costume qui détonnait avec l’environnement dans lequel il se trouvait. Il s’assit sur une vieille souche, et consulta sa montre, l’air pensif. Il attendait quelqu’un, mais ne paraissait pas impatient ; il savait que quelqu’un viendrait, même s’il ne savait pas qui viendrait expliquer les PROBLEMES !!!! internes de sa Centrale Syndicale..En attendant que le mystérieux rendez-vous n’arrive, il ferma les yeux, et se concentra pour remonter très loin dans ses souvenirs, jusqu’au jour ou un jeune diablotin pris le secrétariat genéral de FO.Qui est ce jeune diable et la petite diablesse ?Je reviens vous dire tout ça demain.

  25. désabusée

    30 mai 2013 at 4 h 52 min

    Dans un sujet comme celui qui nous interpelle ici, il est dommage que certain prennent la route de la dérive. Il faut recentrer le débat. I l est question du fonctionnement d’ un syndicat et plus précisément, du dérapage de certains dirigeants. Je ne suis pas syndiquée, et quand j’entend tout ça une question me vient : à qui faire confiance? Surtout si c’est seulement une minorité qui ose s’insurger. Etre trompé n’est pas une fatalité, mais l’accepter sans rien dire, c’est l’approuver.si pa té ni soutirè pa té ké ni volè…

  26. véro

    30 mai 2013 at 4 h 52 min

    Il est vraiment dommage que le débat tourne autour de querelles personnelles. C’est une bien triste image qui est donnée aux travailleurs martiniquais qui attendent à mon sens de leur syndicat, l’amélioration de leur condition de travail, la défense de leurs droits (en adéquation avec leurs devoirs) et non pas ce genre de dénonciations, de reglements interpersonnels.On en revient toujours à des considérations personnelles, à qui aura le plus de pouvoir, le plus d’avantages…rien de bien constructif Et nous voulons plus d’autonomie!

  27. ROULE RAOUL

    30 mai 2013 at 4 h 52 min

    DESABUSE et ,VERO et les AUTRES , la vie est une vaste plaisanterie, et prendre ces choses là au sérieux relève d’une pathologie grave. Au contraire, c’est très bien que ceux qui attaquent Eric Bellemare n’aient aucun argument, et se jettent dans une belle mare boueuse de la bétise humaine pour le salir.Au fait, la démocratie n’interdit à aucun membre du syndicat FO de porter plainte, ou encore de se présenter aux élections… hein!! !!! les malpropres présentez vos armes !!!

  28. LE SAGE

    30 mai 2013 at 4 h 52 min

    Mon pauvre Eric Bellemare, tu n’es pas blanc comme neige,c’est vrai,mais ne prends pas en compte cesVER BEUX en pensant que cette abondance de paroles inutiles pour te salir est un signe d’infériorité mentale de la part de tous ceux qui t’attaquent surtout anonymement.Laisse pisser … les chiens aboient la Caravane FO passe. Je suis fier de t’avoir comme SG.

  29. ti chal mako

    30 mai 2013 at 4 h 52 min

    ti chal mako depuis le 23 septembre j’attends la suite de l’épisode t’aurait on museler toi aussi ? courage ne te laisses pas intimidé

  30. la faiblesse

    30 mai 2013 at 4 h 52 min

    toi le préleur du Conseil Général ka tu as te reprocher pour n’avoir pas pris des dispostions contre Bellemare . Heureusement qu’il y a des femmes doubout ,à la place d’hommes sans couilles, comme Julia DEMAR pour redorer un peu le syndicalisme. syndicalistes honnètes et de convictions de force ouvrière rejoingnez un syndicat pour la vraie défense des salariés

  31. l'observatrice du 5 fevrier Cecile

    30 mai 2013 at 4 h 52 min

    après avoir fait naître tant d’espoir à une partie de la population en février2009 tu t’es pris pour le « TCHE » avec ta barbe de 5 jours et en pantalon de camouflage militaire, faire une révolution cubaine à la Martiniquaise il faut le faire………….nous t’avons pris pour notre « fidel » de la Martinique ,hélas!!!! chèques sans provisions loyers non payés,trop beau pour être vrai?faut-il avoir le comportement des camarades des jardins de tivoli coutelats en mains pour obtenir ma carte d’adhérent 2009Il est étonnent le silence de la Confédération FORCE-OUVRIERE est-elle complice????????

  32. labulle

    30 mai 2013 at 4 h 52 min

    Eric Bellemare est -il coupable de quelque chose?Dites -le, accusez -le et surtout des preuves,des preuves.Sinon laissez ce monsieur tranquille. N’ y aurait-il pas dans ces attaques le travail d’un corbeau insignifiant et jaloux. Ce n’est la faute à personne si ce corbeau n’était pas sur le catamaran entouré de belle femelles qui ont fait un service complet après la course.Vive FO, pôvre connard de corbeau.

  33. inspecteur colombo

    30 mai 2013 at 4 h 52 min

    après enquête sérieuse de l’inspecteur colombo, à labulle qui veut des preuves voilà un premier indice sur une série : chèque n°641639 du 16 juin 2009 d’un montant de 4500,00euros,sans provisions,il n’y a ni corbeau ni jalousie,seulement la vérité

  34. PÖVRE CONNARD DE CORBEAU

    30 mai 2013 at 4 h 52 min

    ce qui nous interesse povre vicelard c’est de savoir si la dette de loyer a été régularisée car nous militants nous devons savoir s’il y a lieu de faire confiance à une bande de joyeux lurons sur catamaran qui dépense sans compter l’argent des syndicats et qui ne remet pas les cartes déjà payées . Nous pensons fortement que la CONFEDERATION est largement complice des agissements de cette bande pour répondre à l’observatrice du 5 février

  35. MANGOUS

    30 mai 2013 at 4 h 53 min

    il ne faut mètre sur le dos de la fatalité ce qui s’explique très bien par de l’incompétence .Je trouve cet attitude détestable pour un représentant des travailleurs Monsieur svp ne nous faites pas les secrétaires de section payé de vos excès de luxure démissionné si il vous reste un peu de dignité ou resté si vous méconnaissez le sens de ce mot dignité. MANGOUS VOUS LE DEMANDE

  36. kiwi97

    30 mai 2013 at 4 h 53 min

    sé pou la viktwa nou ka alé joli les syndicats , et ca vient donner des lecons de morale , bande pwofitè volé !!!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

VOYOUCRATIE

La France est une République de Voyous. Le plus voyou doit gagner : C’est Fifi l’oseille Par Max LUPOURVOUS

Published

on

By

Source : Le Top 100 : François Fillon, candidat de la droite et du centre, s’impose comme l’un des favoris dans la course à l’Elysée. Pour autant, comment oublier sa gestion calamiteuse de l’argent public durant toute la période où il était le Premier ministre de Nicolas Sarkozy ? Petite rétrospective.

1. Il a fait tripler la taille de son appartement de fonction aux frais du contribuable. François Fillon, lorsqu’il était Premier ministre de 2007 à 2012, était obnubilé par les déficits publics et les dépenses de l’Etat. Sauf que dans son édition du 3 juin 2009, le Canard Enchaîné avait révélé qu’il a agrandi son appartement de fonction pour loger son épouse et trois de ses enfants. De 78m² du temps de Raffarin, l’appartement du Premier ministre est ainsi passé à 309 m² dont 213 m² pour la partie privative.

2. Fillon partait week-end à Marrakech avec un Falcon 50 aux frais de l’Etat. En mai 2009, Fillon part en week-end privé à Marrakech avec un Falcon 50. Au Canard enchaîné, ses conseillers justifient l’utilisation de cet avion en expliquant qu’en tant que Premier ministre, il pouvait être susceptible de rentrer en France à tout moment. Matignon avait précisé que Fillon et ses proches allaient rembourser leur billet au tarif d’un vol commercial. Sauf qu’« au regard du tarif de l’heure de vol en Falcon 50 ou de son immobilisation sur un aéroport, l’Etec [l’escadron gouvernemental] facture l’heure 2601 euros. Soit, pour un week-end de trois jours : 182 272 euros ». Aucune preuve du paiement du billet d’avion par l’ex-Premier ministre n’a de toute façon été publiée.

3. Quand Fillon inaugure une nouvelle ligne TGV … en le survolant avec son jet. Même Nicolas Sarkozy a dû avoir du mal à croire l’exploit de son Premier ministre, en 2007. Pour l’inauguration officielle du TGV-Est, François Fillon s’est déplacé … en jet. Logique, pour promouvoir la rapidité du TGV Est. Le Canard Enchaîné, dans son édition du mercredi 13 juin 2007, révèle l’information. Le 9 juin 2007, le Premier ministre se rend à l’inauguration officielle du TGV-Est qui doit relier Paris à Strasbourg en 2h20. A l’heure du départ, à 7h36 à la gare de l’Est, les journalistes qui couvrent l’événement apprennent le Premier ministre est déjà monté dans la voiture 11 du TGV pour travailler mais qu’il rejoindra les journalistes à l’arrivée du train.
Le convoi officiel arrive finalement avec 26 minutes de retard, tout simplement parce que le TGV a fait un arrêt imprévu en gare de Nancy-Metz, le temps qu’il a fallu pour faire monter dans le TGV François Fillon. Ce dernier n’était en réalité pas du tout dans la voiture 11 du train mais avait préféré faire l’essentiel du parcours à bord d’un jet, un Falcon. La supercherie est alors divulguée à la presse par la SNCF.Le train trop prolétaire pour François Fillon ?

4. Les week-ends de Fillon en Falcon 7X coûtaient 1,3 million d’euros par an à l’Etat. C’est le magazine Capital du mois de décembre 2011 qui avait sorti l’information : « chaque week-end du Premier ministre dans son château de Solesmes (Sarthe) revient à 30 000 euros pour le contribuable ». Comment expliquer un tel coût en pleine crise économique ? Selon le magazine, François Fillon utilisait un Falcon 7X pour parcourir les 230 kilomètres qui séparent Matignon et son domicile dans la Sarthe.
Une heure de vol à bord d’un Falcon revient à environ 7 800 euros, sans compter le cortège de voitures officielles qui attendait le Premier ministre à sa descente, « les retours au bercail du chef du gouvernement coûtent 1,3 million d’euros par an… alors qu’il irait plus vite en prenant le train », dénonçait Capital.

5. Il a fait payer ses employés par d’autres ministères pour faire croire qu’il avait baissé ses dépenses .L’ancien Premier ministre avait affirmé avoir baissé les dépenses de fonctionnement de Matignon. En réalité, les frais de personnels, dont les voyages, étaient assurés par d’autres administrations… Un certain sens de la transparence (Le Canard Enchaîné n°4623, 3 juin 2009)Au 1er janvier 2008, 40 des 62 membres du cabinet de François Fillon étaient payés par des administrations extérieures : leurs salaires n’entrent donc pas dans le budget de Matignon, que le Premier ministre se vantait pourtant d’avoir diminué.
François Fillon a présenté un « budget de crise » pour 2008 sauf qu’en réalité, le nombre de fonctionnaires dont le salaire est pris en charge par des institutions extérieures a augmenté. Au 1er juillet 2008, 49 des 70 membres du cabinet ne sont pas payés par le budget de Matignon (contre 40/62 six mois plus tôt). Même constat pour les fonctionnaires en service à l’Hôtel de Matignon : 230 étaient rémunérés par d’autres (contre 185 six mois plus tôt).

6. Il a passé Noël avec le dictateur Moubarak aux frais des contribuables. En décembre 2010, François Fillon passe le réveillon en Egypte, chez le dictateur Moubarak. Pour y aller, il fait le voyage à bord d’un Falcon 900 dont l’heure de vol est facturée … 9 400 euros. Comme en mai 2009, Matignon avait indiqué que le Premier ministre avait remboursé son billet au tarif d’un vol commercial, sans dire que l’Etat avait pris en charge « le prix du stationnement sur le tarmac d’Assouan, plus l’entretien et le séjour de tout l’équipage. Car l’avion est resté immobilisé pendant dix jours, et tout ce petit monde, remarqué par d’autres visiteurs pour sa bonne humeur, était logé non loin de la famille Fillon, à l’hôtel cinq étoiles Pyramida », indiquait le Canard enchaîné.

7. L’Etat assure pour 86 000 € le train de vie Fillon, y compris l’essence de sa voiture. François Fillon est un ancien Premier ministre, à ce titre, il bénéficie de la prise en charge par l’Etat du coût d’une voiture de fonction, le salaire d’un chauffeur et celui d’un assistant. Pour l’année 2014, l’Etat a dépensé 54 717 euros pour rémunérer un assistant, 12 167 euros pour un chauffeur. Quant au frais d’entretien de sa voiture de fonction, l’Etat a déboursé 4 452 euros en 2014, ainsi que 14 263 euros de carburant et 541 euros pour l’assurance.
Au total, François Fillon a donc bénéficié d’une dotation publique de 86 140 euros… pour avoir été Premier ministre entre 2007 et 2012. Sachant qu’il bénéficie d’une indemnité de député, de frais de représentation et d’une enveloppe pour rémunérer ses collaborateurs parlementaires.

8. Pour une simple inauguration, sa femme utilise un Falcon à 10 000 € le trajet aux frais de l’Etat. Mercredi 7 mars 2009, la femme de François Fillon, qui est alors Premier ministre, se rend à Roscoff pour le baptême d’un navire de la flottille des Brittany Ferries qui fait le lien entre la France et l’Angleterre. Le service de communication de Matignon précise alors que Pénélope Fillon « représente son mari à l’inauguration. »

L’histoire prend une tournure polémique quand l’information selon laquelle elle s’y est rendue aux frais du contribuable en Falcon 50, pour un trajet d’environ 10 000 euros, au cœur de la crise économique. La femme du Premier ministre ne devait pas être à 3 heures près : « Elle aurait pu monter dans un train, environ 130 euros l’aller-retour, (…) Paris-Morlaix, soit 3h42 » souligne alors Le Canard.

Source : Le Top 100

Continue Reading

VOYOUCRATIE

Alfred Marie-Jeanne va-t-il échapperà la Justice Par Camille Chauvet

Published

on

By

Rédaction du Naïf : Quand on se dit innocent on vient devant les magistrats de la République. Les avocats parisiens ont gagné un set, car en faisant le siège de la Chancellerie, ils frappent le Procureur de la République, le dénommé Éric Corbaux, mais cela n’enlève rien aux faits. Peut-être faudra -t- il que le Parquet financier de Paris s’en mêle pour tirer au clair cette affaire en mode Fillon kréol.
En tout cas, les pratiques du p’tit père Alfred sont loin de la morale, mais il n’a pas fait pire que ceux qui sont à la tête de l’Etat voyou ou encore des collectivités. (CACEM – ESPACE-SUD) Ou encore des élus condamnés qui siègent dans cette CTM>.

RETOUR SUR LES FAITS
L’affaire a commencé quand en décembre 2009, quelques mois avant les élections régionales sur le net un texte signé « Green Parrot », met en évidence qu’Alfred Marie-Jeanne, président du Conseil Régional depuis 2004, ne respecte pas la gestion des fonds publics. Un donneur d’alerte le perroquet vert par deux courrier début 2010 informe le Procureur de la République et le « Canard Enchaîné ». Le bénéficiaire des largesses du président de Région est l’architecte dominiquais Mark Frampton, Consul honoraire de la Dominique et compagnon de Maguy Marie-Jeanne, la fille du président. Cette dernière est directrice depuis 2002 du service des relations internationales de la collectivité régionale. Le 22 juin 2012, une information judiciaire est ouverte pour « prises illégales d’intérêt, faux, usage de faux et recel. »
En février 2013 le juge d’instruction Thierry Roland décide la mise en examen d’Alfred Marie-Jeanne pour prise illégale d’intérêt, de Magey Marie-Jeanne et Mark Frampton, pour recel de prise illégale d’intérêt. La justice soupçonne le président de Région et sa fille d’avoir présenté au contrôle de la légalité, une délibération majorée de 200.000 euros par rapport à ce qui avait été voté par les élus, pour la construction de l’école Roosevelt Douglas à la Dominique en 2007. La dotation initiale était de 518.000€ pour aboutir au montant de 1.522.898,17€.
DU DILATOIRE POUR ECHAPPER A LA JUSTICE
Les avocats d’Alfred Marie-Jeanne saisissent la chambre de l’instruction de la Cour d’appel pour faire annuler les mises en examen, contestant la régularité des convocations devant le juge d’instruction. Le 9 juillet 2013, ils obtiennent satisfaction. Les magistrats annulent les procès-verbaux de première comparution au cours de laquelle Mark Frampton, Maguy et Alfred Marie-Jeanne ont été mis en examen. La Cour ne se prononce pas sur le fond du dossier. Les avocats d’Alfred Marie-Jeanne saisissent la chambre de l’instruction de la Cour d’appel pour faire annuler les mises en examen, contestant la régularité des convocations devant le juge d’instruction. Le 9 juillet 2013, ils obtiennent satisfaction. Les magistrats annulent les procès-verbaux de première comparution au cours de laquelle Mark Frampton, Maguy et Alfred Marie-Jeanne ont été mis en examen. La Cour ne se prononce pas sur le fond du dossier.
Alfred Marie-Jeanne porte plainte contre X et deux citoyen sont poursuivis Louis Crusol et Patrick Yung. Le procureur n’a pas retenu les arguments des avocats d’Alfred Marie-Jeanne, il a requis la relaxe pour Louis Crusol et Patrick Yung. Sans surprise le tribunal a suivi ses réquisitions en prononçant la relaxe le 31 juillet 2013.
LE PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE VEUT PLUS DE CLARTE
Cette affaire semble de plus en plus relever d’une République de voyous agissant en toute impunité pour servir leurs proches. Le modèle parisien fonctionne. Mais le Procureur de la République, Eric Corbaux, demande le renvoi devant le tribunal correctionnel du Député Alfred Marie-Jeanne, ancien président du Conseil Régional, pour prise illégale d’intérêt, faux et usage de faux. Le renvoi devant la juridiction pénale concerne aussi sa fille Maguy Marie-Jeanne et l’architecte Mark Frampton. Tous les trois sont mis en examen depuis mars 2014.
LES FAITS PRECIS
Le renvoi devant le Tribunal correctionnel justifié selon le Procureur qui précise : « A l’époque des faits, l’organe délibérant de la Région était l’Assemblée Plénière, disposant d’une compétence générale pour régler toutes les affaires de la collectivité soumise par le Président de la Région agissant en qualité d’organe exécutif. Néanmoins, pour assurer la gestion des affaires courantes, un organe plus restreint et siégeant à huit clos, la Commission Permanente, recevait des pouvoirs spécifiques, par délégation écrite de l’Assemblée Plénière. Dans le cas de la Région Martinique, entre 2004 et 2010, les pouvoirs de la Commission Permanente étaient fixés par la délibération 04/782 prise en Assemblée Plénière le 2 avril 2004 et qui définissait précisément les compétences de la Commission Permanente. Il apparaissait que la Commission Permanente était composée d’élus proches du Président et qu’elle siégeait à huit-clos, alors que les débats de l’Assemblée Plénière étaient ouverts au public et à la presse. Le 23 novembre 2004, par délibération n°04-2204, la Commission Permanente du Conseil Régional de Martinique décidait de la mise en place d’un dispositif d’aide à la réhabilitation dans les pays de la Caraïbe touchés par une catastrophe naturelle et donnait mandat au Président du Conseil Régional pour prendre toutes dispositions de nature à permettre la mise en œuvre de ce dispositif et signer les actes et documents nécessaires à l’exécution de la délibération. » Le procureur met bien en évidence que les deux conventions passées avec la Dominique et Grenade : « la Région Martinique recommandait l’équipe d’architectes Anonym Art inc – CEPE –CETE, et fixait en l’article 5 les montants respectifs des honoraires. »
La prise illégale d’intérêt, faux et usage de faux apparaissait donc au grand jour. AMJ servait sa famille, comme d’autres mettaient leurs enfants, maîtresses, cousins, cousines en poste. Rien de plus normal à ses yeux.
ALFRED MARIE-JEANNE RATTRAPE PAR LA LOI
La loi dit clairement que « lorsqu’un fonctionnaire (ou un élu) prend un intérêt dans un acte dont il a la surveillance, il est punissable alors même qu’il n’aurait retiré aucun profit personnel de l’opération, ou que le profit en résultant ne lui aurait été remis qu’après l’opération … Le délit se consomme par le seul abus de la fonction, indépendemment de la recherche d’un gain ou de tout autre avantage personnel. » Pour le parquet Alfred Marie-Jeanne a octroyé « un avantage injustifié à Mark Frampton, dont il savait qu’il entretenait une relation de concubinage, ou à tout le moins des liens étroits d’amitié avec sa fille depuis une quinzaine d’années. » Sans compter, le fait pour le père de s’être porté caution solidaire d’un prêt de 60.000€ souscrit par sa fille auprès d’une banque pour la création de sa SARL « dont Mark frampton était associé et co-gérant et ce à une époque antérieure ou contemporaine à la conclusion de la convention du 29 mai 2009 entre la Région Martinique et Grenade et aux mandatements pris en paiement des deux opérations. »
L’AFFAIRE REVIENT
L’affaire dans l’affaire continue. La Plainte pour faux déposée par les deux avocats de MARIE-JEANNE à savoir Me URSULET et Me CHARRIERE-BOURNAZEL contre l’ancien procureur de Fort-de-France, Éric CORBAUX, à cause d’une requête du parquet à la police judiciaire demandant une enquête sur ladite prise illégale d’intérêt. Le courrier signé du procureur est en date du 20 avril 2010, or la date de réception par la police judiciaire, tampon en faisant la preuve, est le…19 avril 2010.
Faudrait-il que le parquet financier ses saisissent de cette affaire ? On le saura bientôt. Le cours évènement consolide le sentiment que la France est une République de voyous et nous sommes bien français, membre à part entière de cette voyoucratie.

Continue Reading

VOYOUCRATIE

Alfred Marie-Jeanne peut échapper au Green-Parrot! Par Camille Chauvet

Published

on

By

Rédaction du Naïf : Alfred Marie-Jeanne est dans tous ses états, car il se confirme les charges retenues par le Procureur de la République sont suffisantes pour renvoyer l’actuel président de la CTM devant les juges pour prise illégale d’intérêt, faux et usage de faux. De 200 000 euros papa dit chabin fait passer pour fifille et le bof à 1.522.898,17€. Vraiment un président de CTM en mode Fillon Kréol, mais ses avocats font le siège de la Chancellerie pour sauver « le soldat chabin » au prétexte que sa condamnation conduirait à un désordre social.

DE 200 000 EUROS A 1.522.898,17€.

Dans la presse, il n’y a pas très longtemps on lisait sur la toile que « le procureur de la république, Éric corbeaux, demandait le renvoi devant le tribunal correctionnel du députe Alfred marie-jeanne, ancien président du conseil régional, pour prise illégale d’internet, faux et usage de faux. Le renvoi devant la juridiction pénale concerne aussi sa fille Maggy Marie-Jeanne et l’architecte Mark Frampton. Tous les trois sont mis en examen depuis mars 2014, dans l’affaire « green Parrot » concernant la construction par la région Martinique, d’une école a la Dominique et la réhabilitation et construction de deux bâtiments d’une école a grenade. Une affaire dont la justice s’était saisie après que deux courriers anonymes lui aient été adresses à la veille des élections régionales de 2010.
« Green Parrot », affirmant qu’Alfred Marie-Jeanne, président du conseil régional depuis 2004, a été peu rigoureux avec les deniers publics lors de la reconstruction d’une école à la Dominique, pour un montant de 1.522.898,17 euros. Le perroquet vert avait pris soin d’adresser, début 2010, deux courriers en ce sens au procureur de la république et de s’adresser au « canard enchaine » qui y consacra un article. Pour le perroquet, le bénéficiaire des largesses supposées du président de région est l’architecte dominiquais Mark Frampton, consul honoraire de la Dominique et compagnon de Maggy Marie-Jeanne, la fille du président et directrice depuis 2002 du service des relations internationales de la collectivité régionale
LE 22 JUIN 2012, une information judiciaire est ouverte pour « prises illégales d’intérêt, faux, usage de faux et recel. »
EN FEVRIER 2013 le juge d’instruction Thierry Roland décide la mise en examen d’Alfred Marie-Jeanne pour prise illégale d’intérêt, de Maggy Marie-Jeanne et Mark Brampton, pour recel de prise illégale d’intérêt.
La Justice soupçonne le président de Région et sa fille d’avoir présenté au contrôle de la légalité, une délibération majorée de 200.000 euros par rapport à ce qui avait été voté par les élus,
pour la construction de l’école Roosevelt Douglas à la Dominique en 2007. Une école qui avait été très endommagée par le tremblement de terre du 21 novembre 2004. La dotation initiale était de 518.000€ pour aboutir au montant de 1.522.898,17€. Mais les avocats d’Alfred Marie-Jeanne saisissent la chambre de l’instruction de la Cour d’appel pour faire annuler les mises en examen, contestant la régularité des convocations devant le juge d’instruction. Le 9 juillet 2013, ils obtiennent satisfaction. Les magistrats annulent les procès-verbaux de première comparution au cours de laquelle Mark Brampton, Maguy et Alfred Marie-Jeanne ont été mis en examen. La Cour ne se prononce pas sur le fond du dossier.
EN MARS 2014,
le juge d’instruction prononce à nouveau la mise en examen pour faux, usage de faux, et prise illégale d’intérêt, de l’ancien président du Conseil Régional et président du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais). Et le renvoi devant le Tribunal correctionnel justifié selon le Procureuret fait les réquisitions suivantes :
« A l’époque des faits, l’organe délibérant de la Région était l’Assemblée Plénière, disposant d’une compétence générale pour régler toutes les affaires de la collectivité soumise par le Président de la Région agissant en qualité d’organe exécutif. Néanmoins, pour assurer la gestion des affaires courantes, un organe plus restreint et siégeant à huit clos, la Commission Permanente, recevait des pouvoirs spécifiques, par délégation écrite de l’Assemblée Plénière.

Dans le cas de la Région Martinique, entre 2004 et 2010, les pouvoirs de la Commission Permanente étaient fixés par la délibération 04/782 prise en Assemblée Plénière le 2 avril 2004 et qui définissait précisément les compétences de la Commission Permanente. Il apparaissait que la Commission Permanente était composée d’élus proches du Président et qu’elle siégeait à huit-clos, alors que les débats de l’Assemblée Plénière étaient ouverts au public et à la presse. Le 23 novembre 2004, par délibération n°04-2204, la Commission Permanente du Conseil Régional de Martinique décidait de la mise en place d’un dispositif d’aide à la réhabilitation dans les pays de la Caraïbe touchés par une catastrophe naturelle et donnait mandat au Président du Conseil Régional pour prendre toutes dispositions de nature à permettre la mise en œuvre de ce dispositif et signer les actes et documents nécessaires à l’exécution de la délibération. »
« Le procureur souligne le caractère irrégulier des deux conventions passées avec la Dominique et Grenade : « la Région Martinique recommandait l’équipe d’architectes Anonym Art inc – CEPE –CETE, et fixait en l’article 5 les montants respectifs des honoraires. »
Selon la loi, « lorsqu’un fonctionnaire (ou un élu) prend un intérêt dans un acte dont il a la surveillance, il est punissable alors même qu’il n’aurait retiré aucun profit personnel de l’opération, ou que le profit en résultant ne lui aurait été remis qu’après l’opération … Le délit se consomme par le seul abus de la fonction, indépendamment de la recherche d’un gain ou de tout autre avantage personnel. » Pour le parquet Alfred Marie-Jeanne a octroyé « un avantage injustifié à Mark frampton, dont il savait qu’il entretenait une relation de concubinage, ou à tout le moins des liens étroits d’amitié avec sa fille depuis une quinzaine d’années. »
Autre fait retenu, le fait pour le père de s’être porté caution solidaire d’un prêt de 60.000€ souscrit par sa fille auprès d’une banque pour la création de sa SARL « dont Mark Frampton était associé et co-gérant et ce à une époque antérieure ou contemporaine à la conclusion de la convention du 29 mai 2009 entre la Région Martinique et Grenade et aux mandatements pris en paiement des deux opérations. » Non il n’a rien fait.
En tout cas, les avocats on le feu au Cu et font le siège de la Chancellerie pour influencer un arrêt des poursuites, et menace de mettre la population dans la rue et des troubles avant les présidentielles. De sacré farceurs !!! Si Paris fume la moquette c’est la prime à la voyoucratie dominante.

Continue Reading

Populaire

Copyright © 2017 La Naïf.