Connect with us

voyoucratie

LE SCANDALE DE L’EX-UAG CONTINUE Par Tikourilet

Published

on

Fort-de-France: La bave de l’acnéique Professeur de kréol R.Confiant que l’on vomit en Guyane et en Guadeloupe continue. Son tempo est d’expliquer l’inexplicable. Et si rien ne se fait dans le sens de la meute à Caster qui se déguise en pôle Martinique c’est la faute au francs-maçons. Pour ce revanchard cette affaire peut être étouffée…

Mais le scandale continue quand le psychopathe écrit que:  » les éléments sur lesquels se fondait la présidente de l’Université pour mettre fin aux magouilles du CEREGMIA (qui avait déjà détourné 10 millions de fonds européens) étaient tout simplement des rapports rédigés, non pas par le MIM mais par la Cour des Comptes, par le Sénat et par le CNSER (Conseil National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche). D’ailleurs si F. CELIMENE a été révoqué et si ses complices K. LOGOSSAH et E. CARPIN ont été suspendus de leur poste sans salaire pour plusieurs années, c’est bien parce que les accusations portées par ces différents organismes (et non par MENCE-CASTER ou CONFIANT et encore moins par le MIM) étaient totalement fondées. L’affaire n’est cependant pas terminée car si le volet administratif (révocation et suspensions) est largement entamé, l’affaire devrait bientôt arriver au pénal. Sauf si elle en venait à être étouffée comme pour celle du CREDIT MARTINIQUAIS et du CHLORDECONE. Les « Frères Trois-points », dont fait partie CELIMENE sont à la manœuvre et on connaît leur pouvoir nocif…

C. MENCE-CASTER, lors du procès, et son avocate s’en sont tenues au faits et seulement aux faits. A savoir les mails, posts sur Facebook et autres photomontages (il y en a eu plusieurs mais moins explicites que celui avec la tête de chien) du sieur CHAUVET contre la personne de la présidente de l’université de l’époque, cette dernière précisant qu’elle ne connaissait pas ce dernier et ne lui avait jamais parlé de sa vie. Alors que dans ce genre d’affaire, le président du tribunal prononce dans 90% des cas la relaxe, cette fois, il a requis la condamnation de Camille CHAUVET pour « diffamation et injures », ceci alors même que CHAUVET avait pris comme avocate la fille d’un ancien ministre des DOM-TOM, connue comme un ténor du barreau parisien. Puis, le président du tribunal correctionnel avait mis le jugement en délibéré. Un mois plus tard, aujourd’hui donc, en ce 05 septembre 2017, le jugement est tombé : Camille CHAUVET a été condamné pour « diffamation et injures » à l’encontre de Corinne MENCE-CASTER. Voici le détail de cette condamnation : Camille CHAUVET est reconnu coupable de diffamation publique envers un fonctionnaire. Il est condamné à 500 euros d’amendes avec sursis. Il est condamné à 1 euro de dommages et intérêts. Il est condamné à 3.000 euros pour les frais de procédure « .

L’ORGASME DE L’EX PRESIDENTE DE L’EX-UAG

Un texte ou son mentor est cité 5 fois… Camille CHAUVET sur lequel il fait une fixation. Lui seul sait pourquoi .Sauf que pour obtenir cet orgasme de condamner Camille Chauvet à 500 euros avec sursis l’ex-présidente de l’ex-UAG Corinne Mencé-Caster a dépensé des milliers d’euros de l’ex-UAG . Et c’est utiliser l’argent public pour s’amuser. Elle a quitté en catastrophe la Martinique pour s’installer dans une Université Française laissant les autres-médiocres dans la merde des Antilles.

En tout cas, c’est bien sous sa mandature que l’UAG a explosé. L’Histoire retiendra. Tout le reste n’est que la bave de son ardent défenseur dont elle n’a pas immortalisé le prénom… je vous laisse deviner son prénom préféré. Soit une page est tournée elle a fuit …

Si l’Hégire, est un tournant de l’histoire de l’Islam, il faut retenir que l’Hégire Castérien devrait être pour elle un instrument d’examen de conscience. Nous allons ici citer la fatwâ émise par le Dr Muzammil Siddîqî, ancien Président de la Société Islamique d’Amérique du Nord : »Dans le Noble Coran, Dieu, le Très-haut, dit : « Ceux qui auront cru, ceux qui auront émigré, ceux qui auront combattu dans le chemin de Dieu avec leurs biens et leurs personnes, seront placés sur un rang très élevé auprès de Dieu : voilà les vainqueurs ! Leur Seigneur leur annonce une Miséricorde venue de Lui, une satisfaction et des jardins où ils trouveront un délice permanent ; ils y demeureront, à tout jamais, immortels. Oui, une récompense sans limites se trouve auprès de Dieu. » (sourate 9 intitulée le Repentir, At-Tawbah, versets 20 à 22)

Quant à face d’ananas, Raphaël Confiant il a la mémoire courte lui qui a été condamné pour avoir diffamé Serge Harpin. (Nous reviendrons dessus). Nous le laissons aux mains du Prophète.

Populaire

Copyright © 2017 La Naïf.