Connect with us

POLITIQUE

Suite…Hollande -Macron-Lepen Par Alexandre LUPOURVOUS

Published

on

L’HISTOIRE NE SE REPETE PAS … : La situation actuelle de deuxième tour ne se répète pas, car de manière absolue le FN est à abattre et donc à combattre. Faire un trait d’égalité entre Macron et Le Pen n’est tout simplement pas possible.
…ELLE BEGAIE : Je fais partie de ceux qui pensent que la situation actuelle est pire qu’en 1969, d’autant plus que si Pompidou avait gagné l’élection, la rue avait gagné les « conquis sociaux » de 1969.
Le point de référence historique de notre situation politique complexe, à mes yeux, combine des aspects de
• 1789 d’un système institutionnel à bout de souffle
• 1910, avant le conflit de la première guerre mondiale, où l’affrontement commercial mondial était à son paroxysme (flux d’échanges financiers)
• 1929 et du cycle de krachs-crises à base financière,
Donc pour moi la situation est pire que tout ce que nous avons connu auparavant.
Karl MARX, encore lui, écrivait : « celui qui ne connaît pas l’histoire est condamné à la revivre », alertant de fait sur le besoin de penser… Et c’est cette analyse qui me conduit à penser la situation actuelle dans les termes que j’exprime ci-après :

VOTER MACRON, C’EST PLANIFIER LE PEN

L’PENSER OBLIGATION DE PENSER : A force d’avoir le nez sur le guidon, d’être contraint par les précarités qui se succèdent, le chômage de masse qui ronge, les pauvretés qui s’allongent et les mendiants qui se couchent à même le sol, on n’en vient à réagir à l’instant et on oublie de penser, ce qui était l’objectif de Machiavel :
« Gouverner, c’est mettre vos sujets hors d’état de vous nuire et même d’y penser ». A l’inverse, penser, c’est prendre en permanence du recul sur l’actualité immédiate pour se projeter dans l’avenir. C’est pourquoi on ne peut appeler à voter Macron sans penser à la suite de l’histoire et donc à se projeter sur 2022, car tel est le défi de « l’avenir en commun ».

L’OBLIGATION REPUBLICAINE : Dès hier soir, les médias attendaient avec ravissement, la déclaration de MELENCHON, qui par « obligation » républicaine, allait appeler à voter Macron et ainsi se soumettre comme Vercingétorix à César…Et cet appel, cette soumission reviendrait de fait à se soumettre à nouveau à Hollande, instigateur de l’intrigue, comme en 2012. D’ailleurs la Présidence vient de se positionner de manière très claire : « François Hollande a annoncé lundi qu’il allait voter pour Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle face au ’risque’ que ’l’extrême droite fait peser sur l’avenir de la France’, dans une allocution télévisée en direct de l’Élysée. » AFP / 24 avril.

L’INSOUMISSION JUSQU’AU BOUT : La seule déclaration qui fut faite et bravo à lui, fut de nous renvoyer à nos responsabilités d’insoumis et de réfléchir par nous mêmes pour définir la suite des événements. Ce qui déclencha aussitôt chez les « belles personnes » des réactions de condamnation d’un « leader qui refuserait de prendre ses responsabilités » comme si auparavant, il les avait toujours fui (départ du PS, co-fondation du « front de gauche », création du mouvement « la France insoumise »).
LES DONNES ACTUELLES
: Pour le second tour les sondages actuels donnent 62 à 64 % pour Macron. Donc « l’épouvantail à moineaux » joue bien sa fonction au premier comme au second tour. De ce fait, il n’y a pas de crainte à avoir et il ne faut pas tomber dans le piège qui nous est tendu de la « prise en otage démocratique », dont l’objectif est, au nom de la lutte contre l’horreur, de voter pour « le moindre mal ».
Voter MACRON c’est :
• Entériner les lois qui portent son nom et celle d’El Khomri que, de plus, il veut approfondir,
• C’est voter pour la destruction de notre retraite par répartition pour lui substituer une retraite par points (demandez aux suédois) et ainsi porter l’âge de la retraite à 70 ans,
• C’est voter pour les accords de libre échange du CETA,
• Pour la « marchandisation de la connaissance » car dans son livre « Révolution » il précise : « peu à peu le marché du savoir se dérégule » [1]
• Les mutuelles qui se substituent à la sécurité sociale, développant l’inégalité sociale de la santé..
• Le maintien des politiques austéritaires en Europe, cause profonde de la montée des idées et des partis politiques d’extrême droite en France et en Europe.
• Etc…
APRES MACRON LE PEN : On le voit par ces politiques, Macron ne fait que poursuivre la politique de Hollande en pire. Mais surtout, en votant Macron, on ne fait que repousser le problème fondamental qui nous est posé de rompre avec les politiques austéritaires en Europe. La politique de Macron engendrant de profondes désillusions, ne fera en définitive qu’assurer la victoire de Le Pen en 2022. Il faut, en tant que révolutionnaires, se projeter sans plus attendre dans l’avenir.
Ainsi, on croit voter Macron et de fait, on planifie l’arrivée de Le Pen. Telle doit être l’analyse que nous devons projeter avec le vote Macron. J’attends d’être contredit sur ce point.
NE NOUS SOUMETTONS PAS A LA PRISE EN OTAGE : Le système de la Ve République est, au-delà de la monarchie républicaine, dénoncée avec juste raison dans notre programme, un système qui « prend en otage » les citoyens au nom du « moindre mal ». C’est la fonction dévolue à Le Pen que de jouer le rôle des rabatteurs de gibier. Et nous y sommes.

NE PLUS PARTICIPER AU SYSTEME D’ESCLAVAGISME : En Egypte ancienne, pour la construction des pyramides, les travailleurs étaient esclaves et leur management était le fouet. Mais ce fouet était tenu à tour de rôle par les esclaves. Nous en sommes aussi là.
Dans le capitalisme industriel, Marx a lui décrit ce phénomène d’auto-exploitation par le concept d’aliénation : « Dans les Manuscrits de 1844, il décrit un monde capitaliste dans lequel le travailleur vend sa force de travail. La finalité, la raison d’être de son travail lui échappe complètement : ce n’est plus sa motivation propre qui le fait agir, mais les contraintes du système qui le forcent à « se vendre ». En ce sens, le travail humain étant assimilable à celui de la machine, le risque est grand pour que le gestionnaire de la production considère l’homme comme un rouage parmi d’autres, comme une pièce interchangeable. En conséquence, il s’instaure un climat aliénant lorsqu’une activité humaine est dépossédée de sa finalité immédiate ; l’individu agit sous les impératifs de lois (économiques) qui lui échappent, les lois d’un système (économique) qui le dépasse :
D’où cette conclusion inégalable : « Une conséquence immédiate du fait que l’homme est rendu étranger au produit de son travail […] : l’homme est rendu étranger à l’homme. »
En définitive pour lui, la liberté réelle commence ainsi : « A la vérité, le règne de la liberté commence seulement à partir du moment où cesse le travail dicté par la nécessité… La réduction de la journée de travail est la condition fondamentale de cette libération. » / K. Marx

POUR UN BOYCOTT DU SECOND TOUR : Nombre d’amis et camarades risquent d’être choqués par cette position, et j’en connais les difficultés. Tant de camarades sont morts pour obtenir le droit de vote, sauf que là ce n’est plus ainsi que se pose la question, mais la question est celle de l’utilité d’un bulletin de vote qui ne permet plus vraiment de décider des politiques à mettre en œuvre. Avec la « légalisation du vote Le Pen », souhaité et construite par le système dominant (Social libéralisme, libéralisme de marché) sous impulsion du MEDEF (concurrence entre tous), nous voici revenu à une certaine forme de « suffrage censitaire » où s’appuyant sur les sondages qui donnent le F.N haut, l’élection ne se fait plus dans un cadre libre mais sous contrainte du risque F.N.
Dès lors, si la Ve République est une République monarchique où règnent :
• La domination de l’argent, et son accumulation le seul objectif (« Accumulez, accumulez, c’est la loi et les prophètes » / Karl Marx / Le Capital
• La corruption comme système de reproduction du pouvoir
• La surexploitation des hommes et de la nature au point de pouvoir détruire la civilisation humaine « Le Capital épuise deux choses : le travailleur et la nature » Karl MARX.
• L’impossibilité réelle pour les citoyens de pouvoir voter pour ceux qu’ils souhaitent puisque pris en otage dès le premier tour par le « vote utile pour… éviter les extrêmes,
Alors j’en conclu qu’i faut participer le moins possible à la légitimité du Pouvoir qui va se mettre en place, et comme l’ont dit les Étasuniens « Not in my name ».
Rappelons ici que le vote blanc n’est pas reconnu, il est rangé avec les nuls. Le seul message qui peut dès lors être envoyé, c’est de refuser de participer à la légitimité du pouvoir qui va se mettre en place.
J’y rajoute que notre programme est celui des insoumis et que donc la question posée est :
Va-ton se soumettre à un système qui nous oblige à choisir entre « l’extrême droite » construit par le système pour faire peur et « l’extrême marché » porté par le banquier de service et auquel il faudrait se soumettre au nom du « moindre mal » ? Rappelons ici ce que Machiavel encore lui écrivait : « La meilleure forteresse des tyrans c’est l’inertie des peuples » Il nous faut donc ni voter Macron, ni rester inerte.

POURSUIVRE NOTRE ACTION EN REMETTANT EN CAUSE LA LEGITIMITE DE LA V EME REPUBLIQUE : Derrière la défaite des apparences, se cachent les prémices de la « révolution citoyenne ». Il nous faut comprendre la situation politique du moment, qui voit la matérialisation de la décomposition du système politique tel que peut désormais le reconnaître le journal Libération : « La Vème République à bout de souffle ». Et l’article poursuit : « Ce premier tour de l’élection présidentielle vient de mettre un coup violent et peut-être fatal, à notre Vème République. On la savait vieillissante et décriée. Elle est en train de devenir impotente. A la lecture des résultats du scrutin de dimanche, on ne prendra pas beaucoup de risques en affirmant que la légitimité du huitième Président élu au suffrage universel sera demain d’une inquiétante fragilité ». Pour que le journal Libération puisse écrire ainsi confirmant l’analyse des insoumis, c’est que le mal est vraiment profond.

LE MATIN NEUF : Voilà les mots et les phrases de Jean-Luc Mélenchon : « Ce sont vos beaux sourires, vos yeux qui brillent, vos chansons, votre amour pour demain. Le voilà, le matin neuf qui se lève. À vous, jeunes gens, de reprendre la tâche et le flambeau à l’endroit où je vous l’aurais donné et tendu d’une main à l’autre. Allez, on est la France insoumise, maintenant et pour toujours ! ». C’est à ce défi que nous sommes aujourd’hui confrontés et non au prochain locataire de l’Elysée.

Fabrice AUBERT

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

EDITO

ATV…un huitième redressement judiciaire ! Par Paul Véyatif

Published

on

By

Rédaction du Naïf: Des combines qui n’en finissent pas dans ce monde de la télévision ou les mêmes qui sabotent reviennent chaque fois. Mardi prochain est appelé à la barre du Tribunal de Commerce de Fort-de-France l’affaire de notre chaîne locale bien aimée ATV. Pour la 8ème fois consécutive ATV est encore une nouvelle fois en redressement judiciaire !!! Le milliardaire Suisse ou Luxembourgeois on sait plus… Monsieur Jean-Michel HEGESIPPE actuel propriétaire d’ATV ne veux plus ou ne peux plus payer les factures…

Cette fois c’est la société SMART CONSULTING un cabinet Parisien avec son Président Monsieur Bernard CHAUSSEGROS homme d’affaire, homme politique candidat à l’investiture UMP et ancien Président débouté d’Euro Media France souhaite acquérir aujourd’hui l’entreprise ATV avec comme ticket d’accès Gilles CAMOUILLY ancien directeur d’antenne des programmes de France Ô et surtout ancien consultant de la chaîne de télévision Guadeloupéenne GTV aujourd’hui disparu.Quand on connait l’audience et les résultats de Gilles CAMOUILLY à France Ô ses dernières années qui pourtant gérait un budget de 30 Millions d’euros par an n’est pas arrivé à faire décoller l’audience de la chaîne qui est proche du Zéro absolu on se pose la question de la qualité de ses bons conseils et de sa capacité à gérer ATV ? Soit ! Et 1 et 2 et 3 Zéro…

Aujourd’hui Gilles CAMOUILLY  est porteur d’une carte de visite marquée d’un licenciement (Royal) de France Ô, doublée du rôle d’ancien consultant donneur de bons conseils à la chaîne GTV qui a néanmoins fait faillite un an après ses bons conseils. Il se positionne donc avec « ses bonnes idées » comme repreneur d’ATV mais sans reprendre les 16 journalistes qui produisent chaque jour l’information et les émissions locales de la chaîne !!! C’est dire que nous sommes loin « des feux de l’amour » entre ATV et l’agence WIPA qui emploi les journalistes…Accompagné de l’autre venu du froid Bernard CHAUSSEGROS ancien président d’Euro Media France, l’opinion publique  se demande comment feront-ils pour résorber les dettes d’ATV, surtout que dans les derniers comptes d’Euro Media France, leader des prestations audiovisuelles, qui était présidé par Bernard CHAUSSEGROS, pointent en effet un lourd passif de 100 000 000 € !!!

UN ENFUMAGE DE LA REDACTION !

ATV accuse une dette de plusieurs millions d’euros dont plus de 600 000 euros de factures impayés à l’agence WIPA Qui va payer ? Quelle entourloupe se met en place? Par le passé, Gilles Camouilly à son arrivé à France Ô a repositionné la ligne éditoriale de la chaîne et a entrepris ensuite un véritable nettoyage des dites « écuries d’Augias » et certaines collaborations surprenantes ont pris fin, dont le départ d’Eddy Murté. Autant dire que les journalistes d’ATV en stand by actuellement ne doivent pas bien dormir. Un nouvel enfumage se pointe et certaines en douce  quitte le navire. Cela sonne un peu comme la fin de la rédaction d’ATV, ou bien c’est peux être tout simplement un tour de passe-passe pour ne pas payer certaines factures, WIPA oui mais Woui Pa payé !!! Il y a de quoi se poser des questions quand on apprend que l’avocate de Monsieur Jean-Michel HEGESIPPE n’est qu’autre que Maître CAMOUILLY la sœur de Gilles CAMOUILLY !!! Que vont décider les juges ? Affaire à suivre mardi prochain….

Sources

France Ô, la chaîne à 0 téléspectateur/http://www.lepoint.fr/medias/france-o-la-chaine-a-0-telespectateur-30-10-2014-1877001_260.php

France Ô, un amer cocktail/http://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2014/12/12/france-o-un-amer-cocktail_4539881_1655027.html

France Ô se separe d’Eddy Murté/http://www.fxgpariscaraibe.com/article-eddy-murte-demissionne-de-france-o-80531259.html

Avignon : la société de Bernard Chaussegros perd de l’argent/http://www.midilibre.fr/2013/06/08/avignon-la-societe-de-bernard-chaussegros-perd-de-l-argent,712794.

 

Continue Reading

POLITIQUE

Alfred Marie-Jeanne sabote le transport TCSP  Par Jean-Marc  Fortuné

Published

on

By

Rédaction du Naïf : Président de Martinique Transport au conseil d’administration du 22 janvier 2018, il le dit entre les lignes. Le pauvre Louis Boutrin s’est ridiculisé en annonçant une ouverture de ce qui est devenu le monstre du Lochness kréol

LE DISCOURS DU SABOTAGE

« Je dois tout d’abord vous rappeler un certain nombre d’éléments qui sont prépondérants dans la décision que nous devons prendre sur ce dossier aujourd’hui. En ma qualité de Président de Région, j’ai toujours voté le budget primitif de la collectivité en décembre de l’année précédente.Pour l’exercice 2018, je n’ai pu le faire jusqu’à ce jour. Je vais le proposer au début d’avril 2018. La raison est simple, c’est que nous nous trouvons dans l’incapacité de l’équilibrer à cause d’un manque important de recettes et notamment la diminution des dotations de l’Etat, le transfert d’une partie du produit de notre fiscalité vers Martinique Transport et maintien des taux de fiscalité en l’état.

Je tiens à rappeler aussi que le projet de loi de finances 2018 a contraint les collectivités d’une certaine taille à prendre des mesures de mise en conformité de leur situation financière et comptable. En conséquence, augmenter la participation de la collectivité territoriale de Martinique au budget de Martinique Transport de 43 M€ à 70 M€, je préfère vous l’annoncer tout de suite : cela n’est pas possible ! A ce titre, il faudrait que chaque EPCI, représentée ici par leur président et par ailleurs, vice-président de Martinique Transport, prenne l’engagement d’augmenter leur contribution au budget de l’établissement pour l’exercice 2018.

A ma demande, des réunions de travail préparatoires sur la mise en service du TCSP et en prévision de notre séance du Conseil d’administration de ce jour ont été tenues les 11 et 12 janvier 2018. Une offre de service et une nouvelle grille tarifaire s’approchant des augmentations qui étaient censées être commandées par la CACEM en 2015 et 2017 lui ont été proposées. Ces informations vous ont été transmises pour examen aujourd’hui.

Parallèlement, des éléments d’explication quant au coût présenté pour la marche à blanc ont tenté d’être obtenus. Des questions précises ont été formulées par écrit à l’attention du délégataire et singulièrement de la CFTU. Sans grand succès. En retour, la réponse de la CFTU nous a transmis une nouvelle proposition et très peu de justificatifs ont été remis et il semble que pour tenter de comprendre les coûts annoncés, nous tournions en rond. Nous sommes toujours dans l’opacité. Suite à la marche à blanc, le délégataire annonçait un coût d’exploitation annuel de l’ordre de 13,5 M€ et un déficit de 12,78 M€.

Sur la base de l’offre de service travaillée et la nouvelle grille tarifaire, ce coût d’exploitation oscille maintenant entre 14 et 15 M€, et le déficit d’exploitation varie entre 13 et 14 M€. Les recettes sont plus que minorées, et ne tiennent pas compte du rabattement des passagers conduits par les taxis collectifs aux différents pôles d’échange. Ces charges étaient déjà insupportables pour Martinique Transport sur la base des coûts et du déficit de la marche à blanc, elles le sont encore moins avec la proposition technique et financière de la CFTU, avec des recettes minimalistes mais des dépenses bien maximisées. A titre d’exemple, ce ne sont pas moins de 104 personnels qui devaient être embauchés pour le fonctionnement des 2 lignes du TCSP suite à la marche à blanc. La nouvelle offre propose 14 recrutements supplémentaires, soit 10 chauffeurs et 4 électromécaniciens (on en est maintenant à 1 électromécanicien par bus !), c’est-à-dire 118 personnes que l’on devrait embaucher pour exploiter commercialement le TCSP.

Messieurs les Présidents de la CACEM, de l’Espace Sud et de Cap Nord, j’attends particulièrement vos positions sur ce dossier et vos propositions financières qui serviront à bâtir le budget primitif de Martinique Transport que nous devrons examiner au mois de mars prochain, pour respecter les statuts et qui devront s’inscrire dans la durée. En l’état, en ma qualité de Président de Martinique Transport, je refuse d’accepter ces offres. Fort-de-France le 22 janvier 2018 »

NDLR : Ce projet commencé par sa volonté mais inachevé et finalement mis en place par Serge Letchimy le rend fou. Pauvre Martinique .Heureusement que nous ne sommes pas un Pays indépendant avec à la tête un fou pareil.

 

 

Continue Reading

EDITO

L’assassin Coulibaly est la référence de Raphaël Confiant par Ti-kourilet

Published

on

By

Rédaction. TIKREOLKOURILET : Face d’ananas Raphaël Confiant disait dans montraykréol: « Il est vrai qu’il y a un an et demi, CHAUVET était déjà allé porté plainte à la police française, qu’il qualifie régulièrement de « colonialiste » sur les ondes d’une télé-poubelle locale, contre Raphaël CONFIANT au motif que ce dernier l’aurait « menacé de mort » !!! CONFIANT avait été traîné au commissariat de Fort-de-France où on lui avait pris photo de face et de profil, empreintes digitales et empreintes ADN en lui déclarant que s’il arrivait la moindre chose à CHAUVET, il serait le premier suspect. » Camille Chauvet avait porté plainte contre cette pompe à merde qu’est Raphaël Confiant qui menaçait de le « coulibaliser ». Coulibaly , c’est le nom du terroriste, assassin de la policière martiniquaise. Aujourd’hui, c’est le pseudo vertical aux mains pas encore lavées dans cette Parrot, Alfred Marie Jeanne qui fait intervenir la police française, qu’il qualifie régulièrement de « colonialiste » dans sa radio RLDM contre des salariés de la CTM. Ces travailleurs dénoncent un élu Louis Boutrin qui perd toutes mesures. C’est dans ce contexte que BNA, député maire de Sainte-Marie victimes d’insultes et menacé décide symboliquement de mettre dans un charnier  le ptit père Alfred et ses courtisans. Ce Confiant dans son blog MontrayChauvet dénonce BNA. Quel toupet !

CHARNIER ET COULIBALISER 

C’est ce même acnéique surpris en sauteur de brebis derrière la distillerie de son grand-père qui menaçait de  « coulibaliser » Camille Chauvet qui hurle contre Brunot Nestor Azérot .Ce dernier dans sa campagne électoral dit  vouloir mettre dans un charnier les insulteurs de la CTM et le premier d’entre eux le p’tit père Alfred.Mettre. Le « charnier », et « coulibaliser » voilà la violence  circulaire dont parlait Frantz Fanon.Vraiment ce stakonoviste de l’écriture obsédé par la notoriété de Chamoiseau fait une fixation sur Camille Chauvet dont lui seul sait pourquoi.En tout cas, c’est bien l’Etat Islamique de « Coulibaly » model de Raphaël Confiant qui a laissé un charnier de 100 corps humains décapités près de Mossoul. Il devrait méditer et freiner sa grasse imbécilité.

Continue Reading

Populaire

Copyright © 2017 La Naïf.